Coronavirus : 10 Bonnes raisons
de manger des Bonnes Barres
plutôt que des pâtes?

COVID-19. Passé le temps des rires et des chants, voici venu le temps du confinement. Pas de quoi se laisser abattre. Avec l’équipe Hubert, on a rassemblé (à distance), nos plus belles idées pour vous faire sourire, et vous expliquer pourquoi les Bonnes Barres, contrairement aux pâtes, vont vous aider, et vous redonner le sourire !

Comme nous, vous n’avez probablement pas manqué les images de liesse apocalyptique de bon nombre de nos concitoyens se ruant dans les Karoufs et autres Mammouths pour faire le plein de pâtes, sans même prendre le temps de s’arrêter au rayon Pesto (#TeamVerte).

L’histoire des caddies de PQ devra probablement faire l’objet d’une deuxième brève car elle est source de beaucoup trop d’interrogations..

Nous allons donc vous donner 10 bonnes raisons de passer une commande de Bonnes Barres plutôt que de vous perdre dans les dédales des grandes surfaces.

1) Cocorico !

La légende raconte que Marco Polo, rentrant à Venise après son fabuleux voyage en Chine, a introduit les pâtes en Italie.
Alors que chez Hubert, c’est bien de Loray que vos Bonnes Barres sont produites et envoyées. Cocorico ! 
Bien sur pas d’amalgame ni de complot sur le triptyque Chine / Italie / pâtes (s’il était nécessaire de le rappeler, aucun aliment ne peut véhiculer le virus).

2) Vous en avez ri? Nous aussi !

Vous avez probablement ri et moqué les images de ces personnes qui dans un tourbillon infernal, se sont trouvées à cour de papier…
Du coup ça serait dommage de se retrouver dans cette situation.
Commandez vos Bonnes Barres vous évitera de vous retrouver à leur place. Posé dans votre canapé vous faites le plein de vos placards grâce aux Bonnes Barres.

3) Attention aux boites de thon!

Sortir, c’est peut-être vous mettre en danger… Ne prenez pas le risque de côtoyer dans le rayon des conserves, une illustre inconnue, soudainement prise d’une quinte de toux. “Est-elle vraiment malade, ou bien elle simule comme avec monsieur, pour essayer de me piquer cette dernière conserve de miettes de thon à la catalane ?!”

4) Eviter Le fond du rayon…

Vous n’y avez peut être pas pensé, mais les derniers paquets de pâtes du rayon c’est ULTRA dangereux. Vous allez découvrir des noms et formes de pâtes que vous ne connaissiez pas !
– “Maman y’a plus de farfalle, ça veut dire quoi senza gloutine?”
– “Prend ce qui vient ! Dépêche-toi, ton frère revient du rayon papiers toilettes, et ton père se bat pour garder la place aux caisses!”

Eh non, tout le monde n’est pas fan des pâtes au blé complet, sans gluten, pâtes aux légumes…
Evitez de décevoir votre palais et vos proches. Ils risquent d’être confinés avec vous, nous ne saurions trop vous conseiller de garder leur amour et de soigner leur papilles.
Alors qu’avec vos Bonnes Barres chocolatées, 2 couleurs, 2 saveurs, des ingrédients miraculeux…. Un régal pour toute la famille !

5) Finir les fonds de placards

En cherchant bien, des pâtes, vous en avez déjà chez vous, c’est certain.
Même si on parle de confinement et de temps de guerre ça ne va pas durer 8 ans. Les Américains ne sont pas attendus en Normandie, sauf peut être pour commémorer le débarquement. Voilà qui vous permettra de finir ces vieux paquets entamés, et d’autres denrées dont vous aviez même oublié l’achat. #mangezéquilibré

6) manger équilibré.

Parlons donc d’équilibre, de valeur nutritionnelles ! Chez Hubert, nous sommes fière du score Yuka de vos Bonnes Barres 😀
Grâce à ses ingrédients miraculeux, anis vert, spiruline, baie de goji et guarana, les apports seront plus équilibrés qu’avec la reine des glucides !

7) Et après?

Et l’avenir, vous y pensez à l’avenir ? Une fois les beaux jours de retour, et le COVID de l’autre côté de la manche, il va falloir retourner travailler ! Au passage, un énorme merci aux personnels soignants qui eux, n’auront pas vraiment, même pas du tout arrêté… Bref, la vie va reprendre.

La fin d’un confinement, c’est profiter de pouvoir bouger, se balader, faire du sport. Finalement, je vais me le faire ce marathon de Paris !
Votre paquet de pâtes aura bien fière allure dans la poche de votre short de running… 
Alors que les Bonnes Barres Hubert, reines du snacking sain, avec leurs emballages recyclables et leurs ouvertures sympa, seront un encas parfait que vous pourrez exhiber fièrement (allez on se le permet) à vos collègues, lors de votre retour à la vie sociale.

“Tiens, c’est quoi cette barre sur ton bureau?” Vous pourrez alors répondre fièrement à Jean Marc, qui a pour habitude de jeter vos impressions quand elles restent trop longtemps dans l’imprimante du bureau :
“Quoi tu connais pas les Bonnes Barres Hubert ? Mais tu étais où ces dernières semaines ?”
Et BIM ! Vous : 1 – Jean Marc : 0

D’ailleurs Jean, tu sais qu’en changeant 4 lettres à “Jean”, ça fait … non, rien retourne bosser…

8) qui vaut pour 8, 9, et 10 car bleu blanc rouge.

Si, après les attentats, sortir et continuer de vivre normalement était un signe de résistance, sortir affronter le COVID-19 est bien inutile car le virus ne cible pas.

En revanche, la façon de consommer aujourd’hui, demain et après demain, aura un réel impact.
Prendre des Bonnes Barres Hubert, c’est consommer des produits fabriqués en France, avec des ingrédients produits majoritairement localement.
C’est donc un acte fort, qui à un impact important pour nous, mais également pour nos producteurs sympas et passionnés.

Cette histoire vous a plu?

Vous en voulez encore?
Découvrez la genèse Hubert, l’Histoire de l’histoire. 

Si vous n’aimez pas trop lire, vous pouvez aussi aller faire un tour sur notre boutique, pour trouver votre bonheur parmis nos packs ! 🙂

Bonne santé, prenez soin de vous, de vos proches, et portez-vous bien !

Découvrir la genèseVoir la boutique