D’où vient le miel Hubert?

Rencontre avec Flavien Durand, Apiculteur passionné, gérant de la société Api-Douceur à Chaux (90). Flavien nous raconte son aventure entrepreneuriale, sa passion pour les abeilles, comment il en est-il arrivé là, et surtout, qui nous explique les bienfaits des différents miels pour le sport. Miel de sapin, miel d'acacia, miel de tilleul, le panel de miels produits par Api-Douceur est vaste, et on vous explique tout !

"Je m'appelle Flavien Durand, je suis apiculteur sur le Territoire de Belfort à Chaux. Je suis gérant de la société Api-Douceur. J'ai découvert l'apiculture par un voisin qui était apiculteur amateur. L'année suivante, j'ai commencé l'apiculture comme ça avec 3 ruches. C'était un plaisir comme ça. Je me suis laissé entrainer par la passion de l'apiculture et puis un jour je me suis dit, tiens pourquoi pas me lancer ?
En fonction des fleurs on va avoir un miel différent avec des vertus différentes. Certains miels vont être plus adaptés au mal de gorge et d'autres miels vont être plus adaptés pour agir sur les bronches. Chaque miel a chacun sa vertu. Il y a d'autres produits de la ruche qui ont aussi de nombreuses vertus. Je pense notamment au pollen. Le pollen, c'est un élément qui va être riche en vitamines, en micro-nutriments. On va avoir la gelée royale aussi qui va avoir un effet stimulant beaucoup plus important avec peut-être des éléments un peu moins riches que le pollen.
Tous les produits de la ruche sont intéressants pour la santé.
Le miel, bon pour les sportifs ?
Je connais pas mal de sportifs qui utilisent le miel dans leurs activités sportives. Le miel c'est quand même du sucre et c'est des sucres rapides donc ça peut donner un petit coup de boost quand on a un peu de fatigue. Je connais des coureurs qui font des trails ou même des cyclistes qui mettent du miel d'acacia qui agit bien au niveau énergétique. Je connais quelques personnes aussi qui font des cures de pollen ou de gelée royale avant une activité sportive. Ca permet aussi de compenser un éventuel manque nutritif avant une activité sportive. Nous, on produit à peu près entre 6 et 9 miels par an. Là cette année, on a du miel de fleurs, on a du châtaignier, de l'acacia, du miel de ronces, du miel de printemps, du miel de sapin, du miel crémeux, du miel de tilleul.
Votre façon de produire ?
On produit de manière artisanale et on n'est pas en apiculture biologique simplement parce que nos valeurs ne correspondent pas à l'agriculture biologique car pour nous c'est plus un argument commercial qu'un respect par rapport à l'abeille. On travaille de manière raisonnée en se rapprochant le plus possible de la charte du miel biologique.
Et les abeilles dans tout ça ?
Sans les abeilles il n'y a pas de pollinisation. Du coup il n'y a pas de fruits, il n'y a pas de légumes. Les abeilles, elles vont aller butiner le nectar au fond des fleurs. La fleur va déposer le pollen sur l'abeille et comme l'abeille navigue de fleurs en fleurs, on a la fertilisation des fleurs et du coup une multiplication des espèces. En pleine saison, elles commencent à travailler dès que le soleil se lève et vont arrêter dès que le soleil va se coucher. Donc elles sont beaucoup plus sportives que nous. Ca leurs vaut souvent la vie puisqu'en saison une abeille vit en moyenne 6 semaines alors qu'en hiver elle va vivre 6 mois parce qu'elle travaille beaucoup moins. En hiver, son activité principale c'est plutôt de maintenir la température au sein de la ruche donc elle ne sort pas butiner, sa durée de vie est prolongée.
Un dernier mot ?
N'oubliez pas de protéger les abeilles car elles sont aussi bien bénéfiques pour votre santé que pour la préservation de votre environnement naturel."

Merci à Flavien pour son accueil, la visite de l'exploitation, et ses explications très claires.

1 thought on “D’où vient le miel Hubert?

  1. […] Pour en savoir plus sur les ruches de Flavien Durand, n’hésitez pas à découvrir notre interview du jeune apiculteur belfortain sur ses abeilles et ses ruches en cliquant ici. […]

Les commentaires sont fermés.